Le Monde: Le Monde: L’appétit de Click & Boat, le « Airbnb français de la plaisance »

La start-up tricolore, qui entend démocratiser la croisière individuelle, achète Scansail, un concurrent allemand, et poursuit sa croissance.
Une croisière cet été ? Voilà une proposition de vacances qui, à l’heure où sévit le Covid-19, peut sembler incongrue. La croisière de masse souffre d’un risque majeur de désaffection, plombée par les épisodes épidémiques qui ont touché les paquebots Diamond-Princess au Japon et Grand-Princess en Californie, conduisant les gouvernements américain et canadien à recommander d’éviter ce type de vacances et l’Inde à interdire ses ports aux grands navires surpeuplés.
En matière de loisirs maritimes, la tendance est probablement davantage à la balade au grand air du large en petit comité qu’au confinement à 3 000 dans un immeuble-casino flottant. D’ailleurs, dans cette ambiance de « panique à bord », une niche continue sereinement de se développer : celle de la location de bateaux de plaisance, désormais facilitée par la technologie des applications et des algorithmes. L’un des leaders européens de ce secteur, le français (comme son nom ne l’indique pas) Click & Boat ne cesse de croître avec vigueur.